Compil'

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 

écrit par Maxim Ginoux le lundi 5 décembre 2022

Janis > Compil' > Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir  >

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 

 

Les groupes de rock, comme les relations, sont difficiles à gérer. Dans les deux cas, les égos et les émotions sont en jeu, et il est extrêmement difficile de savoir quand il est temps d'arrêter. Dans certains cas, et pour diverses raisons, les artistes dépassent les groupes qui les ont rendus célèbres, qu'il s'agisse de conflits de personnalité avec les membres du groupe ou simplement d'opinions divergentes sur les orientations musicales. Dans d'autres cas, les pièges de la célébrité peuvent conduire à la sortie. Les drogues, le stress des tournées, une santé mentale déclinante - tout cela et bien d'autres choses encore ont conduit des membres notables à partir... 

 

`Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 

Certains musiciens restent proches de leurs anciens camarades de groupe, même après avoir fait leurs adieux. L'ancien bassiste des Rolling Stones Bill Wyman a déclaré que lui et le reste du groupe "sont toujours une famille", malgré sa décision de partir après plus de 30 ans. D'autres ont des relations plus conflictuelles. Roger Hodgson n'a jamais été invité à se reformer avec Supertramp depuis qu'il a brusquement quitté le groupe en 1983.

Les tragédies ont parfois entraîné des décisions difficiles. Le bassiste de Queen, John Deacon, a choisi de se retirer des feux de la rampe après la mort du chanteur du groupe, Freddie Mercury, bien que les autres membres du groupe, Brain May et Roger Taylor, aient continué à faire des tournées et de la musique au cours des décennies qui ont suivi.

Ces décisions de rester ou de partir s'appliquent également aux artistes solos. Bill Withers est l'un de ces artistes qui a choisi de se retirer complètement de la musique plutôt que de se plier à un accord avec une maison de disques qu'il jugeait injuste. Ci-dessous, on a rassemblé une liste non exhaustive de rock stars qui ont décidé de partir sans jamais regarder en arrière. 
 

Bill Wyman, Rolling Stones
 

Parfois, le choix de quitter un groupe se résume simplement à savoir quand votre temps est écoulé. C'était le cas de Bill Wyman, bassiste fondateur des Rolling Stones. Après plus de 30 ans, il a choisi de quitter le groupe en décembre 1992. "Je n'ai vraiment plus envie de le faire", expliquait Wyman à l'époque. "J'ai beaucoup de souvenirs spéciaux. C'était merveilleux. Mais je pensais que les deux dernières tournées avec eux étaient les meilleures que nous ayons jamais faites, donc j'étais assez heureux d'arrêter après ça." Le bassiste a rejoint les Stones lors de leur concert du 50e anniversaire en 2012 et serait resté en bons termes avec ses anciens camarades de groupe.

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 
 

Meg White, White Stripes

 

Meg White avait prédit la fin des White Stripes, déclarant à l'archiviste du groupe, quelques instants avant de monter sur scène le 31 juillet 2007, que ce serait leur dernier concert. À ce moment-là, la batteuse se battait contre la dépression et l'anxiété devenait une force trop puissante. Jack White a un jour décrit sa compagne et ancienne épouse comme "une personne très calme et timide". En effet, malgré le succès monumental des White Stripes, Meg White n'a jamais semblé à l'aise sous les projecteurs. La batteuse à la voix douce s'en remettait régulièrement à Jack dans les interviews et, contrairement à son célèbre leader prolifique, ne s'engageait que rarement dans des projets en dehors du groupe. Les White Stripes ont officiellement annoncé leur séparation le 2 février 2011. Depuis, elle n'a plus fait parler d'elle.

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 
 

Syd Barrett, Pink Floyd

 

Syd Barrett était le leader, le guitariste et l'auteur-compositeur de Pink Floyd, à l'origine de certains des premiers travaux du groupe. Cependant, alors que le groupe devient célèbre, Barrett se bat contre ses démons personnels. La plupart des gens s'accordent à dire que sa forte consommation de drogues psychédéliques a joué un rôle, tandis que d'autres pensent qu'il souffrait d'une schizophrénie non diagnostiquée. Son comportement est devenu erratique, puisqu'il manquait complètement des concerts ou se tenait sur scène en jouant une seule note. "À mon avis, sa dépression nerveuse se serait produite de toute façon indépendamment des drogues", a déclaré plus tard David Gilmour.

Au début de l'année 1968, Gilmour, ami d'école de Barrett, prend sa place dans le groupe. Au départ, les membres de Pink Floyd cherchent à donner à Barrett un rôle créatif en coulisse, similaire à ce que Brian Wilson avait fait avec les Beach Boys. Une telle position s'avère ingérable, et il est officiellement exclu du groupe le 6 avril 1968. Il reste dans l'orbite du groupe pendant de nombreuses années, les membres de Pink Floyd contribuant chacun aux sorties solos de Barrett. Cependant, il s'éloigne de plus en plus de l'industrie musicale. Il retourne dans sa maison familiale en 1978 et y vit jusqu'à sa mort en 2006.

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 
 

Grace Slick, Jefferson Airplane

 

Grace Slick s'est retirée de l'industrie musicale en 1990, juste après une réunion de Jefferson Airplane. Elle s'est tournée vers sa passion d'enfance, le dessin et la peinture, et a depuis clairement fait savoir qu'elle ne regrettait pas sa décision. Pour Slick, il n'y a pas vraiment de sens à essayer de recréer la magie des années passées. "Quand on est plus âgé, généralement, on est un peu plus calme. Le rock'n'roll est une expression jeune - c'est fort, fort et ironique. Il y a juste des choses que vous faites à 25 ans et que vous ne faites pas à 70 ans parce que vous avez l'air idiot."

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 
 

John Deacon, Queen

 

"Il est très solide et sans état d'âme", a dit un jour Brian May à propos du bassiste de Queen, John Deacon. Le comportement doux de Deacon explique en partie pourquoi il s'est retiré après la mort de Freddie Mercury en 1991, ne se produisant que trois fois depuis : une fois lors du concert hommage à Mercury en 1992, une fois en 1993 pour aider à récolter des fonds pour le King Edward VII Hospital aux côtés de Roger Taylor, et une fois encore en 1997 lorsque les trois membres survivants de Queen se sont associés à Elton John pour interpréter The Show Must Go On lors de l'ouverture du Ballet Bejart à Paris. Deacon ne subit certainement aucune pression pour se produire : en tant qu'actionnaire à part égale de Queen, il dispose d'une valeur nette estimée à plus de 100 millions de dollars. 

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 
 

Bill Withers

 

Bill Withers n'a jamais cédé à la pression des labels. Sa relation avec Columbia Records est le résultat de la faillite de sa société précédente, Sussex. Les choses tournent rapidement au vinaigre et Withers s'irrite d'être coincé dans un système d'entreprise qui ne le comprend pas (il s'est vu un jour confier les premières parties d'une tournée de Jethro Tull). Withers a finalement dit à Columbia d'aller se faire voir en 1985 et s'est complètement retiré de la musique. Il a adoré son relatif anonymat dans les années qui ont suivi et c'est avec humilité qu'il a été intronisé au Rock & Roll Hall of Fame en 2015.

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 
 

Captain Beefheart

 

La carrière de Captain Beefheart n'est pas de celles que l'on peut justifier par des statistiques. Il a sorti 12 albums au cours de sa vie, mais aucun n'a dépassé la 131e place du classement américain, et il n'a jamais eu de tube. Il n'en reste pas moins que Captain Beefheart a exercé une influence considérable grâce à son art-rock distinctif, qui a marqué de nombreux artistes, dont les Sex Pistols, Talking Heads et Kurt Cobain. L'artiste énigmatique a sorti son dernier album, Ice Cream for Crow, en 1982. Peu après, il a annoncé son retrait de la musique. Don Van Vliet – son réel nom - décide de concentrer son expression créative sur la peinture. Ses œuvres abstraites sont exposées dans des galeries du monde entier, ses pièces se vendant régulièrement à plusieurs milliers de dollars. Beefheart souffrait de sclérose en plaques, une maladie qui limitait considérablement ses apparitions publiques. Il décède le 17 décembre 2010, à l'âge de 69 ans.

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 
 

David Byrne, Talking Heads

 

David Byrne a quitté Talking Heads sans grand bruit en 1991. Même ses propres compagnons de groupe n'étaient pas au courant de ce qui se passait. Le groupe était en hiatus depuis 1988, et un jour, le batteur Chris Frantz a appris le départ de Byrne dans un article de journal. Ils n'ont joué ensemble qu'une seule fois depuis leur pause - lors de l'intronisation du groupe au Rock & Roll Hall of Fame en 2002. 

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 
 

Izzy Stradlin, Guns N' Roses

 

Le guitariste rythmique cofondateur de Guns N' Roses, Izzy Stradlin, a annoncé son départ du groupe le 7 novembre 1991, au milieu de leur tournée Use Your Illusion Tour. L'héroïnomane repenti avait récemment arrêté de boire et ne pouvait plus tolérer le style de vie débauché de ses camarades, le comportement de plus en plus instable d'Axl Rose ou le rythme glacial auquel les musiciens accomplissaient leurs tâches. Stradlin a rejoint Guns N' Roses pour cinq dates en 1993 lorsque son remplaçant, Gilby Clarke, s'est cassé le poignet, et a rejoint le groupe sur scène à quelques reprises dans les années 2000, mais il s'est tenu à l'écart des projecteurs, sortant discrètement des albums solo jusqu'à Wave of Heat en 2010. 

Ces rock stars qui ont jeté l’éponge sans jamais revenir 
Maxim Ginoux
écrit le lundi 5 décembre 2022 par

Maxim Ginoux

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100 % musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le mardi 6 décembre 2022

Encore curieux ?