Compil'

Quand les artistes reprennent leurs morceaux en douceur #2 

écrit par Victor Bouteiller le jeudi 9 décembre 2021

Janis > Compil' > Quand les artistes reprennent leurs morceaux en douceur #2  >

Quand les artistes reprennent leurs morceaux en douceur #2 


Dans le premier épisode de ce format, nous vous avions parlé de George Harrison, Scorpions, et Radiohead, qui nous offraient des chansons d’amour touchantes et profondes. Aujourd’hui, on va parler à nouveau de 2 groupes cultes, et d'un troisième invité un peu plus surprenant ! C’est parti pour un deuxième tour d’horizon des artistes qui reprennent leurs propres chansons dans des versions alternatives ! 


Wonderwall – Noel Gallagher (Live Virgin Radio) 

 

Ai-je vraiment besoin de présenter Wonderwall ? Ce titre phare des années 90 qu’on se bouffe dès qu’un guitariste débutant touche à l’instrument, qu’on se tape à chaque fête de la musique, mais qu’on a pourtant jamais marre d’entendre ? Bon, je le fais, mais parce que c’est vous ! Wonderwall c’est LE tube du groupe de britpop Oasis, formé en 91 par les frères Noel et Liam Gallagher. Ce titre, dont le nom s’inspire d’un album de George Harrison (encore lui !) connaît dès sa sortie, en 1995, un immense succès mondial. Depuis, le succès ne se démord pas, au contraire, la chanson qui dépassé le milliard d’écoutes sur Spotify. 

Lors de son passage sur Virgin Radio en 2012, Noel Gallagher reprend le hit de son ancien groupe, mais dans une version plus sobre, qu’il a empruntée au chanteur Ryan Adams, qui avait pour habitude de reprendre le tube des Britanniques en concert. Faire une reprise d’une reprise de sa propre chanson, ça, c'est fort ! 

Si j’ai choisi ce live, somme toute anodin comparé à d’autres versions qui existent, c’est pour son interprétation que je trouve beaucoup plus émotionnelle que l’originale. Sachant que les membres du groupe ont fini par détester cette chanson, la voir jouée et chantée par son créateur d’une manière si sincère nous ferait presque oublier un temps soit peu les engueulades et bastons incessantes des deux frères, qui finirent par causer la séparation du groupe en 2009. À savoir que les paroles de Wonderwall parlent d’un ami imaginaire qui serait venu nous sauver de nous-même. Avec cette version, le plus vieux des frères Gallagher nous tend la main, nous emmenant avec lui, comme cet ami imaginaire. 


 

Wild Horses – The Rolling Stones (Acoustic Version) 

 

Cette fois-ci on laisse les live à la radio, les émissions télé et les unplugged, pour une version studio acoustique de la plus belle chanson des Stones à mes yeux. Parue à l’origine sur l’album culte Sticky Fingers en 1971, Wild Horses parlait au départ de la naissance du fils de Keith Richards. Plus tard, Mick Jagger retravaillera les paroles pour parler de son couple avec Marianne Faithfull, qui battait de l’aile en 1969. Deux des plus belles formes d’amour sont alors évoquées dans cette chanson à double interprétation.

Quand les artistes reprennent leurs morceaux en douceur #2 

C’est dans la réédition de l’album en 2015 que se trouve cette version acoustique. Tout comme le While My Guitar Gently Weeps de leurs amis les Beatles, Les Stones laissent place à la guitare acoustique dans cette version alternative. Mick Jagger prend également plus de place dans cette version, donnant plus de sa voix et préférant l'émotion directe à la justesse absolue. 

Même si depuis août 2021 il manque celui qui fut les sabots du cheval sauvage qu'est Rolling Stones, feu Charlie Watts, il n'en reste pas moins que cette ballade country rock figure parmi les plus magnifiques du groupe, au côté d'Angie ou de You Can't Always Get What You Want


 

Sweet Dreams (are made of this) - Marilyn Manson (TV Italienne 2017) 


En 2021, il n'est plus possible de mentionner Marilyn Manson sans parler des diverses affaires de viols, d'agressions et d'actes traumatisants envers de nombreuses femmes le concernant. Les actrices Evan Rachel Wood et Rose McGowan sont les deux principales dénonciatrices des actes odieux du chanteur qui à l'heure actuelle, tandis que ses victimes se reconstruisent et se soutiennent, est rejeté par sa propre maison de disque. Le chanteur devra donc bientôt affronter la justice pour répondre de ses actes. 

Le sujet sensible ayant été abordé, permettons-nous un bond en arrière pour parler musique, en 2017, où nous ne savions rien des agissements du célèbre chanteur. Cette année-là, le rockeur sort son dixième album Heaven Upside Down et se lance dans une tournée américaine marquée par un incident dès son lancement. De passage à New York, Manson sera blessé par les deux pistolets géants, tombés, car mal vissés, qui lui servaient de décor. Transporté à l'hôpital, il écopera de 16 semaines de plâtre dû à des multiples fractures et à son péroné cassé à deux endroits. 

La tournée avortée, et quelques visses sans les guiboles, Marilyn Manson décide d'apparaître à la télévision italienne accompagné de Tyler Bates, son guitariste, et de sa patte folle pour reprendre son plus célèbre titre Sweet Dreams. Célèbre hit des Eurythmics, Manson a su se l'approprier dans les années 90 et se le réapproprier lors de cette performance devenue culte. 

S'égosillant en donnant de la voix, crachant son petit mollard à 2:27, et tapotant dans le micro en toute décontraction avant de le lâcher par terre, la version offerte par Manson et Bates ce jour-là est remarquable tant elle s'illustre par sa simplicité, loin de tous les artifices sonores et industriels du groupe.

écrit le jeudi 9 décembre 2021 par

Victor Bouteiller

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le vendredi 17 décembre 2021

Encore curieux ?