Ah Bon?!

The New Haven Incident, le jour où Jim Morrison s’est fait arrêter par la police en plein concert

écrit par Maxim Ginoux le mercredi 6 octobre 2021

Janis > Ah Bon?! > The New Haven Incident, le jour où Jim Morrison s’est fait arrêter par la police en plein concert >

The New Haven Incident, le jour où Jim Morrison s’est fait arrêter par la police en plein concert

 

Jim Morrison est à l’origine d’un grand nombre d’histoires et de mythes incroyablement salaces sur le rock’n’roll. Il est également à l’origine d’un grand nombre d’histoires vraies et parfois condamnables comme le jour où il s’est fait mettre KO par Janis Joplin (article à retrouver juste ici). Morrison a bien coché toutes les cases du rock et plus encore. 

Why Jim Morrison Got Arrested Onstage in New Haven

Il y a cependant un moment encore plus fort, plus particulier qui le fera entrer à jamais dans les livres d’histoire. C’est en 1967 que Morrison pousse encore plus les limites et devient la première rock star à se faire arrêter en plein concert. Cet incident restera à jamais connu sous le nom de The New Haven Incident.

Le 9 décembre 1967, les Doors se produisent à New Haven, dans le Connecticut. Comme il le fait souvent, le rebelle Morrison rencontre une fille et l'emmène dans les coulisses pour lui faire visiter les lieux. Il faut dire que Morrison était considéré comme plus qu’une rock star, il était un véritable sex symbol, qui osait tout et détruisait les codes de l’époque. 

Selon le claviériste Ray Manzarek, Jim et la jeune femme étaient en train de "s'embrasser" dans une cabine de douche dans les coulisses de la New Haven Arena lorsqu'ils ont été approchés par un officier de police qui cherchait à calmer le jeu – ou le contraire.

NEW HAVEN 200: New Haven Arena had its hockey, and so much more (photos)

L'officier qui était là pour assurer la protection du groupe n'avait manifestement pas lu le dossier ou étudié les photos, car il ne reconnait pas Morrison. Il demande aux deux amoureux de quitter les lieux, ce à quoi Morrison, toujours aussi agitateur et souvent agressif, aurait répondu "Eat it", un genre de "piss off" à l’Américaine.

Le policier sort alors un spray au poivre non-létal de son étui avant de déclarer "dernière chance". Les choses dérapent alors et inutile de dire que Morrison a passé les prochains instants de sa vie à se rouler par terre, alors que le gaz lacrymogène lui brûlait les yeux.

Quant à lui, l'officier s'excusera bientôt après avoir réalisé qu'il venait d'assommer le chanteur du groupe qu'il était chargé de protéger, situation bien pénible, on peut le dire. Mais l’erreur était faite. Il a admis plus tard qu'il n'avait pas reconnu le chanteur.

Naturellement, le concert a été retardé afin que Morrison puisse se remettre quelque peu de l'incident, du moins physiquement. Les Doors montent finalement sur scène plus tard dans la soirée, mais avec un Morrison quelque peu énervé au micro. Le set ne sera pas long. 

C’est lors de la chanson Back Door Man que Morrison décide de raconter à la foule l'incident survenu dans les coulisses. Il raconte alors l’histoire avant de désigner le policier qui l’avait gazé en le désignant de "petit homme bleu avec un petit chapeau bleu" avant de conclure avec un "petit cochon bleu". La tension monte dans l'arène et le débat est clos.

Jim a juste le temps d’ajouter "Je suis comme vous les gars - il me l'a fait, ils vous le feront" que les policiers montent sur scène et en arrêtent le spectacle. Cette action a naturellement déchaîné le public, public qui a été expulsé dans les rues, avant de commencer une émeute, ce qui a entraîné 13 autres arrestations.

Busted with The Doors — TIM PAGE / Photographer

Elm City Diary - Jim Morrison getting arrested at the New Haven Arena in  '67. | Facebook

Jim Morrison est accusé d'incitation à l'émeute, d'indécence et d'obscénité publique. Il a rapidement payé sa caution et les charges ont été abandonnées par la suite. C'est un triste tournant dans la vie du chanteur des Doors, car il marque le début d'une nouvelle ère qui s’achèvera avec la mort du chanteur. Il est de nouveau arrêté quelquese mois plus tard à Miami, alors que sa consommation de drogues et d'alcool continue de grimper en flèche. Cet incident verra des villes refuser le groupe et mettre essentiellement fin à leur carrière de tournée.

Morrison lui-même a immortalisé cette nuit tristement célèbre des années plus tard dans l’album Morrison Hotel, sorti en 1970, avec les paroles Blood in the streets in the town of New Haven. 

écrit le mercredi 6 octobre 2021 par

Maxim Ginoux

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le vendredi 22 octobre 2021

Encore curieux ?