News

Bye Bye Baby, le troisième album tout en mélancolie de Requin Chagrin

écrit par Aurel Beaumann le jeudi 29 avril 2021

Janis > News > Bye Bye Baby, le troisième album tout en mélancolie de Requin Chagrin >

Bye Bye Baby, le troisième album tout en mélancolie de Requin Chagrin

 


Requin Chagrin, on dirait le nom du énième groupe de pop hipster de tes potes qui fumaient des roulées à la sortie du lycée et qui t’expliquaient qu’ils aimeraient faire partie du club des 27. Mais non, Requin Chagrin c’est une personne : Marion Brunetto, multi-instrumentiste, chanteuse, poétesse – bref, une artiste à l’immense talent qui continue de faire vivre la musique alternative française avec son troisième album en date : Bye Bye Baby. Bon, on a un peu de retard, mais mieux vaut tard que jamais.

 

  


Pour vous planter le décor, sur cet album, elle est accompagnée par Chab au mastering (Daft Punk, Air, SebastiAn) et par Ash Workman comme ingé son (Christine and the Queens, Metronomy). En plus de ça, elle est signée chez KMS, le label de Nicolas Sirkis. Bref, on n’a pas grand-chose à rajouter, rien que l’équipe a de la gueule.

Après les succès de Requin Chagrin en 2016 et de Sémaphores en 2019, Marion Brunetto revient avec Bye Bye Baby, son troisième album. On y retrouve son onirisme et sa tendresse dans des chansons toujours aussi planantes. La dream pop et le rock anglo-saxon se mêlent dans une musique alternative digne des plus grands et qui ravira le féru de synthétiseurs qui se cache en toi.


 

Ce qui est exceptionnel chez Requin Chagrin, c’est que c’est elle qui compose, écrit et interprète pratiquement l’intégralité de l’album. Oui oui : paroles, chant et parties instrumentales sont toutes signées Marion Brunetto.

La composition, soignée, gaie, parfois même solaire, se confronte à une voix et à des paroles très mélancoliques, presque tristes. Elle le dit elle-même dans une interview pour Benzine, « il y a un côté requin, un côté chagrin ». Logique, mais soulignons qu’il est rare d’être confronté à une musique qui réussit à envoyer deux messages différents simultanément tout en restant cohérente. Enfin, ce que l’on retient, c'est surtout que la gaieté et la tristesse, le soleil et la lune, le requin et le chagrin, sont deux faces d’une même pièce – opposées, mais indissociables.

Déjà vu, un des titres phares de l’album, le résume parfaitement. Un morceau rêveur, qui parle de ce désir tellement humain de s’abandonner aux astres pour tout recommencer à zéro. “J’ai voulu parler d’étoiles, notamment des perséides, ce moment autour du 15 août où se multiplient les étoiles filantes. C’est l’heure de faire des vœux, de tout recommencer.” a-t-elle dit lors de la sortie du clip qu’on vous laisse (re)découvrir :
 


 

Si ce n’est pas déjà fait, allez écouter son dernier album, Bye Bye Baby, sorti le 9 avril dernier. Préparez-vous un thé bien chaud et prévoyez une quarantaine de minutes pour goûter chaque seconde de ce petit voyage.








 



 
écrit le jeudi 29 avril 2021 par

Aurel Beaumann

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le vendredi 22 octobre 2021

Encore curieux ?