Series

Chu Kosaka, le crooner sensible

écrit par Hugues Ranjard le jeudi 29 juillet 2021

Janis > Series > Chu Kosaka, le crooner sensible >

Chu Kosaka, le crooner sensible

 

L'exploration continue aujourd'hui avec Chu Kosaka ! Il commence sa carrière en même temps que Hosono dans le groupe Apryl Fool. Il entame sa carrière solo en 1971 et sera bien aidé par Haruomi Hosono, décidément vraiment omniprésent. Chu Kosaka est un des vocalistes de rock les plus réputés au Japon. Il a un parcours bien différent des autres. En 1975, en plus de son album le plus culte Horo, sa vie va totalement basculer. Sa fille s’est remise d’une brûlure massive, ce qui a mené Chu Kosaka à se tourner vers le christianisme. Il donne alors sa vie à la religion et commence un ministère de musique. En 1991, Chu Kosaka a été nommé pasteur de l'église Foursquare Akitsu Gospel Church. Il a également été nommé directeur national de la Marche pour "Jésus Japon" en 1993. Au-delà de ça, il est surtout un compositeur et mélodiste incroyable. Il a sorti une multitude d’albums dans les années 70. Je vous présente ici deux incontournables ! 

 
 

Chu Kosaka, ありがとう(Arigato), 1971, Mushroom

 

Chu Kosaka commence sa carrière solo avec l’album Arigato, une pièce essentielle des albums japonais à écouter. Arigato est largement au même niveau que les meilleurs albums de Hosono. Il est d'ailleurs particulièrement relié à Hosono House qui sort deux ans plus tard, en 1973. Hosono est à la basse durant tout l’album. Il a aussi composé et chante le morceau éponyme de du disque, Arigato. Je me souviens du jour où j'ai découvert ce disque, dans un des meilleurs disquaires de Tokyo. La pochette m'a tout de suite donné l'impression qu'il s'agissait d'une pépite. La particularité des disquaires japonais est qu'il y a toujours des platines à disposition pour écouter les disques, une bonne manière pour découvrir de la musique !


Chu Kosaka, Horo, 1975, Mushroom, disponible sur les plateformes de streaming

 

En 1975, Chu Kosaka sort Horo, son troisième album studio. Ce disque est vu au Japon comme le classique de l’ancien chanteur de Apryl Fool. Horo est un album particulier et est considéré comme le précurseur du R&B japonais moderne. Coproduit, arrangé et écrit en partie par Hosono, Horo met en vedette la voix mélancolique de Chu Kosaka avec le soutien du groupe de studio Tin Pan Alley. L'album comprend des contributions des futures légendes de City Pop Tatsuro Yamashita, Minako Yoshida et Taeko Ohnuki.

 

  Pour les intéressés, d'autres albums de Chu Kosaka sont disponibles sur les plateformes de streaming !

écrit le jeudi 29 juillet 2021 par

Hugues Ranjard

Rédacteur en chef et Community Manager pour Janis

Voir d'autres articles

mis à jour le vendredi 22 octobre 2021

Encore curieux ?