Culte

Le son du 13th Floor Elevators

écrit par Florian Masut le jeudi 21 janvier 2021

Janis > Culte > Le son du 13th Floor Elevators >

Le son du 13th Floor Elevators

 

En 1965, une bande de jeunes Texans remontés aux champignons hallucinogènes se démarquent sur la scène musicale de l’époque : des guitares saturées, une recherche de nouveautés via l’influence du bientôt célèbre LSD… Le rock psychédélique est en chemin. Ce 13th Floor Elevators va marquer les esprits grâce à un instrument des plus particuliers : une cruche électrifiée.



 


C’est donc au Texas, et plus particulièrement dans la ville d’Austin, qu’un groupe d’universitaires se regroupe durant l’hiver 1965. Une nouvelle formation naît, le 13th Floor Elevators, mais ses musiciens n’en sont néanmoins pas à leur premier coup d’essai. Roky Erickson (chanteur, guitariste) vient de mettre un terme à sa formation, The Spades, quant à Stacy Sutherland (guitariste), Benny Thurman (bassiste) et John Ike Walton (batteur), ils ont écumé les bars texans au sein des Lingsmen. Seul Tommy Hall (chanteur, jug) est novice dans ce monde musical.

Rapidement, le 13th Floor Elevators se façonne une réputation au Texas. Il ne se limite pas à être une nouvelle formation de rock chantant des inepties. Les principaux desseins de sa musique est bien plus complexe : d’un côté des compositions contestataires, de l’autre, une révolution de l’esprit. Les morceaux écrits par Tommy Hall se dirigent vers la compréhension des drogues, de l’esprit et une élévation de ce dernier la Vérité (non pas celle enseignée par l’Establishment).

 


Mais nous nous écartons du sujet principal. Outre ses qualités d’écrivains, Tommy Hall apporte une touche des plus particulières au son même du 13th Floor Elevators : une cruche électrifiée. Bien que la cruche soit un instrument déjà présent dans quelques formations de country ou de bluegrass, il n’a jamais été aperçu dans une formation rock. Et les sonorités créées par Tommy Hall renforce les côtés psychédéliques, mystique, cosmique du groupe.

 


La vie du 13th Floor Elevators est relativement courte, puisqu’elle s’achève en 1969. Les musiciens enregistrent néanmoins un album qui aura une répercussion et une influence importante pour l’histoire du rock, The Psychedelic Sounds Of The 13th Floor Elevators. Cependant, la consommation de drogues hallucinogènes n’apporte pas seulement des musiques planantes et mystiques… À la fin de la décennie, Roky Erickson est interné dans un hôpital psychiatrique tandis que Stacy Sutherland est emprisonné pour possession de drogue...

 








 
écrit le jeudi 21 janvier 2021 par

Florian Masut

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le vendredi 22 octobre 2021

Encore curieux ?