Culte

Meg white, la partenaire silencieuse

écrit par Maxim Ginoux le lundi 10 mai 2021

Janis > Culte > Meg white, la partenaire silencieuse >

Meg white, la partenaire silencieuse

 


Qui est Meg white ? L’un des personnages les plus intrigants du monde de la musique. Elle est timide, ne veut pas parler, dire ce qu’elle pense ou ressent. Elle, la personne silencieuse la plus bruyante du monde.

 

Third Man Records Launches New White Stripes Podcast: Listen | Pitchfork

 


Meg White est née en 1974 à Detroit. Depuis toute petite, elle a toujours été très calme, mais très touchante avec un fort côté artistique. Alors qu’elle travaillait dans un restaurant, elle rencontre John Gillis, qui deviendra plus tard le célèbre Jack White. C’est là que sa vie va prendre un tournant fort.

Jack était d’abord batteur avant de devenir le guitariste qu’on connaît, et il jouait dans plusieurs groupes. Mais un jour, la jeune Meg se place derrière la batterie et commence à en jouer. Ce qui s’est passé ensuite fait partie de l’histoire. Un des groupes les plus mythiques du XXIᵉ siècle qui a révolutionné le rock. Jack a vu en elle un gros potentiel. "C’était libérateur et rafraîchissant" dit-il. Ils ont alors joué leur premier concert au Gold Dollar à Detroit sous le nom de White Stripes. Jusqu’à la fin du groupe, ils ont continué à jouer des concerts à trois éléments, Jack s’occupant de la guitare et du chant tandis que Meg jouait de la batterie. Le groupe sort son premier album éponyme en 1999. Un an plus tard sort De Stijl, l'album qui fera la différence. 

 

Une image contenant texte, cadreDescription générée automatiquement

 

Le style de Meg White derrière la batterie est défini comme simple, mais explosif. Le Times avait même déclaré à l’époque qu’elle "réduisait l’art de la batterie à ses composants primaires, en frappant la caisse claire et la cymbale ensemble sur des rythmes alternés avec la grosse caisse d’une manière qui rappelait Moe Tucker du Velvet Underground". Même si c’est une façon de jouer qui peut plaire aux gens, Meg White reçoit son lot de critiques. 

Beaucoup pensaient et pensent toujours, qu’elle jouait de manière rudimentaire, sans aucune compétence. Pour elle, c’est précisément sa force. Et pour son partenaire, il n’y a aucun doute. Elle est une "forte présence féminine dans le rock’n’roll et la meilleure partie de ce groupe".

Mais c’est aussi précisément tout cela qui va rendre le groupe fragile. Les attaques gratuites sur son style, plus le succès vont rendre Meg White malade d’anxiété. Pour une des personnes les plus calmes au monde, elle devait jouer chaque soir devant des milliers de personnes et recevoir les critiques le lendemain matin. En 2007, les White Stripes doivent alors annuler un certain nombre de dates de tournée en raison de l’état de santé de Meg. En 2009, ils font une apparition à la télévision pour promouvoir leur dernier album. Mais c’est en 2011 que le groupe annonce finalement sa dissolution sur son site officiel. 

 

Une image contenant personne, intérieur, musique, rougeDescription générée automatiquement
 

Cependant, depuis cette fin prématurée pour un des plus grands groupes de l’histoire, tout le monde continue de parler d’elle. Où est-elle ? Que fait-elle ? Travaille-t-elle sur de nouveaux projets musicaux ? Et il n’est pas rare depuis 10 ans maintenant d’entendre les fans réclamer un retour du groupe. Car si pour Jack la vie musicale se déroule bien, avec deux autres groupes – The Raconteurs et The Dead Weather – et trois albums solos, il n’en est pas de même pour Meg. Depuis février 2011 et la fin des White Stripes, c’est silence radio, elle n’est plus active dans l’industrie musicale. 

Pour Jack White ce n’est pas surprenant, même si un peu triste. "Je pense que personne ne parle à Meg. Elle a toujours été un ermite". Pour lui, cette situation ne date pas seulement d’aujourd’hui puisqu’elle a toujours été calme et insaisissable lorsqu’ils jouaient tous les deux. Il se souvient aussi de cette célèbre citation de Ringo Starr : "J’ai toujours eu de la peine pour Elvis, parce que dans les Beatles, nous étions ensemble pour parler de ce que nous ressentions. Elvis était tout seul". Et Jack de répondre "Merde, essayer d’être dans un groupe de deux où l’autre ne parlait jamais !".
 

Une image contenant graphiques vectorielsDescription générée automatiquement

 

Alors pourquoi tout le monde continue de s’intéresser à elle ? Parce que finalement, elle était simplement une grande artiste, une grande batteuse, mais aussi une femme forte. Elle a sûrement inspiré une génération de jeunes filles qui veulent maintenant jouer de la batterie. Comme la fille de Dave Grohl par exemple, qui a déclaré que Meg était son batteur favori – coup dur pour son père ! Pour Grohl, White était une bonne batteuse au style très reconnaissable. "Elle est l’une de ces batteuses dont il suffit d’entendre quinze secondes d’enregistrement pour savoir de qui il s’agit, et pour moi cela a toujours été la référence d’un grand artiste.’

White a également inspiré l’artiste Ray Lamontagne qui a écrit une chanson sur elle, tout simplement intitulé Meg White, sur son album Gossip In The Grain sorti en 2008. "Meg White – baby you are the bomb – Old Jack is great – Don’t get me wrong – But this is your song".

Après toutes ces années, Meg est toujours présente dans l’esprit collectif et fait partie de la pop culture. Et n’oubliez pas, même si elle n’a pas sorti d’œuvres musicales depuis une décennie, elle a participé à la création de l’un des hymnes rock les plus célèbres, à savoir Seven Nation Army.
 







 

écrit le lundi 10 mai 2021 par

Maxim Ginoux

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le vendredi 22 octobre 2021

Encore curieux ?