Culte

Cocteau Twins ou la dreampop féerique

écrit par Victor Bouteiller le jeudi 15 juillet 2021

Janis > Culte > Cocteau Twins ou la dreampop féerique >

Cocteau Twins ou la dreampop féerique

 

Le Rock alternatif des années 80/90 compte de nombreux groupes au son incomparable. Ces groupes, dont se dégage une atmosphère unique et particulière, répondent au nom de Radiohead, Muse, Nirvana, Pixies, The Cure, ou Nine Inch Nails (Un jour on se mettra d'accord sur la prononciation de celui-là !). La liste est évidemment non exhaustive, mais bref, tout est-il que ces formations ont marquées leur temps par le biais de sonorités qui touchent encore un large public aujourd'hui. Mais niveau son, il existe un groupe qui, à mes yeux, possède le son le plus unique qui soit. Ce groupe, c'est Cocteau Twins. Retour sur l’histoire de l’une des formations majeures du rock alternatif. 

Ce trio écossais, formé en 1979 et séparé en 1997, s'imposera vite comme l'un des leaders de la dreampop, un sous-genre du rock alternatif, caractérisé par un son flottant, ambiant et marqué par les chants murmurés des chanteurs de ce style. Pour l’anecdote, il est pour coutume de considérer le morceau All Things Must Pass de George Harrison, sorti en 1970, comme l'initiateur de ce mouvement. Comme quoi on doit vraiment tout aux Beatles ! 

Mais à vrai dire, on ne peut pas ranger Cocteau Twins dans ce seul genre musical. Les étiquettes de new-wave, post-punk et shoegaze, colleraient parfaitement à l’imagerie et au son du groupe.

Dès 1982, et jusqu’en 1990, les Twins signent chez le label 4AD, un label britannique indépendant, très influent à l’époque, et encore de nos jours. 4AD fit émerger d’autres artistes de la scène indépendante tels que Bon Iver, les Pixies ou Dead Can Dance.

Au niveau des ventes de disques, le trio n'expérimentera jamais mieux que la 7ᵉ place des charts britanniques, dû au fait que leur musique reste assez difficile d’accès pour le grand public. D’une part parce que Cocteau Twins, ce sont des textes aux paroles parfois incompréhensibles et éthérées. Mélange d'anglais et de mots inventés, utilisés pour leur sonorité plus que pour leur sens, ce schéma linguistique se retrouve dans la plupart des albums du groupe et contribue à rendre le son des Cocteau Twins unique. Selon la chanteuse, les mots acquièrent un sens seulement au moment où elle les chante. D’autre part, la musique est difficile d’accès, tout simplement parce que Elizabeth Fraser. Âgée de maintenant 57 ans, Elizabeth Fraser fut la figure de proue du groupe. Dotée d’une voix de soprane, douce, puissante, céleste et instantanément reconnaissable, elle fera de cet atout le son du groupe, ce qui aura le don de plaire aux journalistes, certains qualifiant sa voix de « Voix de Dieu », rien que ça !

Il faut dire que lorsqu'on écoute les albums les plus populaires du groupe Heaven Or Las Vegas (1990), Milk and Kisses (1996) ou l'excellent The Moon and The Melodies de 1986, on se rend aisément compte du pouvoir hypnotisant qu'a la voix d'Elizabeth Fraser sur nos oreilles. Au-delà de nos oreilles, c'est notre âme qui semble être touchée à l'écoute de titres comme Half-Gifts, Treasure Hiding, She Will Destroy You, Eyes Are Mosaics, Heaven Or Las Vegas ou Cherry-Coloured Funk, titre le plus populaire du groupe.

L’album The Moon and the Melodies, en collaboration avec le musicien ambiant Harold Budd, disparu en décembre 2020, est sans doute le plus profond et le plus intime du groupe, offrant de sublimes plages instrumentales, alliées à des chansons enivrantes. Remercions au passage le talent du batteur et guitariste Robin Guthrie et du bassiste Simon Raymonde, les deux autres maillons forts de la formation, qui offrent sur cet album une prestation sans faute. 

 

En 1996, à l’issue de désaccords artistiques, le groupe se sépare subitement, et même une reformation deux ans plus tard, pour un album, ne parviendra pas à ressouder le groupe. 

De plus, en 1997, Elizabeth perd son ex-compagnon, un certain Jeff Buckley. Les amants s’étaient séparés en 1995 et le célèbre chanteur, alors au sommet de sa gloire avec l’album Grace, mourut accidentellement suite à une noyade. Il avait 30 ans.  

En 1998, Elizabeth Fraser chantera sur le hit de Massive Attack, Teardrop, qu’elle dédiera à Jeff Buckley. Cette chanson servira également de générique à la série Dr. House. 

 

Au début des années 2000, la célèbre trilogie de Peter Jackson, Le Seigneur Des Anneaux, sort dans les salles obscures. Pour accompagner cet univers d’héroïc fantasy, le réalisateur fit appelle à nulle autre que Liz Fraser, de nos amis Cocteau Twins, pour chanter l’un des thèmes d’Isengard et de Gandalf. Quoi de mieux que sa voix angélique pour accompagner les batailles dantesques de la Terre du Milieu ? 

Enfin, plus récemment, Netflix utilisa la chanson Pearly-Dewdrop's drops dans sa nouvelle série Netflix Halston avec Ewan McGregor dans le rôle du styliste Roy Halston Frowick. Avec une BO retraçant l’effervescence des eighties à New-York, la production se devait bien d’incorporer du Cocteau Twins, pour notre plus grand plaisir !

écrit le jeudi 15 juillet 2021 par

Victor Bouteiller

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le vendredi 22 octobre 2021

Encore curieux ?