Culte

Quel hit ! Land: Horses/Land of a Thousand Dances/La Mer (De) de Patti Smith

écrit par Julian Debiais le jeudi 5 août 2021

Janis > Culte > Quel hit ! Land: Horses/Land of a Thousand Dances/La Mer (De) de Patti Smith >

Quel hit ! Land: Horses/Land of a Thousand Dances/La Mer (De) de Patti Smith

 

Quelques vibrations de diamants, puis la voix émerge du silence, elle se trouve entourée, encerclée par le rythme endiablé des guitares. Le rythme s’emballe comme un troupeau de chevaux sauvages, la folie et le vent de liberté transpirent du morceau, et soudain… Patti smith. La relève dynamique, forte en parole et en musique redéfinie les codes du rock. Une femme forte, puissante, invitant à la perte de contrôle !


Du jamais vu dans l’histoire du rock, les femmes sont par nature un objet de désir, sont souvent ses utilisées comme sujet de chanson, mais Smith renverse le code. Elle est aussi puissante voir plus qu’un homme, sa voix se porte sur ce disque. L’esprit est purement rock’n’roll, l’auditeur n’a pas l’impression qu’elle chante, par ailleurs, elle ne chante pas véritablement. Le monde pensait avoir perdu un Morrison mais la relève est assurée. 

 

Tout est à la fois déconstruit et millimétré, comme un bordel organisé, les voix en arrière-plan donne une impression de brouillon, d’encerclement, de monde, mais il n’y a que Smith et ses musiciens qui tiennent la barre. Le texte est primordial dans cette chanson, pour une passionnée de Rimbaud, on ne pouvait en attendre mieux. Patti Smith suit ses contemporains et se fait remarquer par les plus grands. Dylan tient en admiration le tempérament, le texte et la musique de Patti Smith. 

Tout est affaire de cœur et de liberté dans cet album, lorsque l’on pense qu’il fut enregistré dans les studios d’Hendrix, avec pour musiciens Tom Verlaine et Allen Lanier, tous deux amants de Patti Smith qui iront jusqu’à se battre dans les studios. La pochette quant à elle reste en simplicité et est réalisée par le photographe Robert Mapplethorpe, ancien compagnon de la chanteuse. Elle-même apparaît sur la pochette en costume une veste sur l’épaule le regard et la tête haute. Personne ne peut l’atteindre, elle est libre, allant jusqu’à reprendre la chanson de Van Morrison, Gloria, suggérant une relation homosexuelle. 

Si l’auditeur ne s’y retrouve plus à la fin de l’an chanson, c’est tout à fait normal. La chanson est un medley de plusieurs chansons dont le Land of thousands dances de Chris Kenner, et un poème de Rimbaud : La Mer(de). Tout ce petit monde forme un cocktail détonnant et débordant d’énergie. Le morceau est considéré comme les débuts du mouvement punk.

écrit le jeudi 5 août 2021 par

Julian Debiais

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le vendredi 22 octobre 2021

Encore curieux ?