Culte

L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock

écrit par Ilona Porte le jeudi 6 janvier 2022

Janis > Culte > L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock >

L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock

 

Certains logos de rock sont devenus de véritables symboles, qui ont grandement participé à la renommée du groupe qu’ils représentent, en créant une image visuelle que l’on trouve aujourd’hui sur des t-shirts, des affiches et même des tatouages. On associe tous certains grands groupes à leur logo. Forcément, vous voyez desquels je parle. Mais connaissez-vous leur histoire ? Savez-vous d’où ils viennent, ce qu’ils représentent, ou comment ils ont été créés ? 

 

Histoire du « Big Red Mouth » des Rolling Stones


L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock

Le logo le plus emblématique de l’histoire du rock a coûté 50 £. Il a été dessiné par John Pasche, en 1970, alors qu’il était encore étudiant au Royal College of Art à Londres. C’est Jagger lui-même qui avait passé commande à cette école. Si beaucoup pensent que le logo représente la langue du leader du groupe, c’est en fait le résultat de plusieurs inspirations, notamment une représentation de la déesse Kali. Les membres du groupe ont aimé le côté provocateur et sensuel de ce logo, qui représentait parfaitement ce qu’ils voulaient incarner. En 1972, les Stones ont donné 200 £ de plus à Pasche, et il aurait ensuite touché plus de 400 000 £ lorsqu’il a vendu les copyrights en 2006. Aujourd’hui, ce logo est une signature visuelle connue de tous, devenue une véritable marque, et qui fait perdurer la légende Rolling Stones.

 

Le prisme des Pink Floyd 


L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock

The Dark Side of the Moon est le troisième album le plus vendu de tous les temps. Sa pochette mythique est donc reconnue dans le monde entier, si bien qu’aujourd’hui, son prisme est devenu l’un des logos les plus emblématiques du groupe, bien qu’il en ait eu plusieurs. La pochette a été réalisée par le collectif de graphistes « Hipgnogis » selon des consignes très réduites. Le groupe désirait un design simple et audacieux, sans photos. Parmi plusieurs propositions, les Floyd ont choisi le prisme en quelques minutes et le concept graphique a ensuite été développé par les graphistes (notamment Storm Thorgerson) mais aussi par les membres du groupe qui ont apporté des idées. Par exemple, la ligne qui se prolonge à l’intérieur de la pochette et qui prend la forme de battements de cœur est une idée de Roger Waters. Aujourd’hui, cette pochette est mondialement connue et fait l’objet de différentes interprétations qui continuent de la faire vivre, décennie après décennie. 

 

L’éclair de AC/DC 


L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock

Le plus grand groupe de hard-rock du monde a connu plusieurs typographies, mais si l’on retient un emblème d’AC/DC, c’est bel et bien leur éclair mythique. Il a été dessiné par Gerard Huerta et apparaît pour la première fois en 1974 sur le premier album du groupe, High Voltage. La référence est alors évidente : l’éclair représente l’électricité, c’est d’ailleurs le même que l’on trouve sur les armoires électriques, pour indiquer un danger de mort dû à la haute tension. Au-delà de l’emblème de l’éclair, le nom même du groupe est une référence à l’électricité, puisque AC/DC sont les abréviations pour « courant alternatif » et « courant continu » en anglais. Si le design a ensuite évolué, l’éclair est toujours resté et est à ce jour l’un des plus grands symboles du hard-rock et du rock en général. 

 

Le blason de Queen 


L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock

L’emblème du groupe légendaire Queen a été dessiné par son chanteur, Freddie Mercury, en 1972. Tout aussi sophistiqué que le style musical du groupe anglophone, le logo contient beaucoup de références : on voit alors les signes horoscopiques de chacun des membres du groupe (des fées pour Mercury qui est vierge, un crabe pour Brian May qui est cancer, et deux lions pour Roger Taylor et John Deacon). Au-dessus on voit alors un immense phénix, et enfin, au centre, on trouve la lettre « Q », qui, tout autant que le style du logo ou encore le nom du groupe, est une référence à la monarchie anglaise. Ainsi, le logo incarne l’élégance et le patriotisme, bien qu’aujourd’hui il incarne plutôt la légende que le groupe Queen a écrit. 

 

« Smiley face » de Nirvana


L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock

La première fois que l’on a vu ce logo, c’était sur un flyer en 1991, pour la sortie de l’album Nervermind. Aussi légendaire que le groupe qu’il représente, cet emblème n’a pas une histoire précise. Il aurait apparemment été dessiné par Kurt Cobain, mais son inspiration demeure mystérieuse. Certains pensent que c’est un dessin de l’emblème d’un strip-club de Seattle, d’autres attribuent l’inspiration à l’emblème de « The Acid House ». Enfin, cela pourrait aussi être une copie d’un dessin que l’on trouve sous le pont où Cobain dormait. Quoi qu’il en soit, le logo de Nirvana est devenu un véritable symbole grunge, à l’image du célèbre trio. 

 

L’étoile des Red Hot 

L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock

Les Red Hot Chili Peppers n’ont, eux aussi, pas eu de logo au lancement du groupe. Le chanteur l’a dessiné un an après, en 1984, lorsque leur label a demandé au groupe de se trouver une signature visuelle. Anthony Kiedis a alors dessiné cet astérisque à huit branches qui fut nommée plus tard « l’étoile de l’infini ». Si Kiedis ne lui accordait aucun sens à l’époque, cet emblème en a beaucoup aujourd’hui et on peut voir dans le rouge la passion du groupe et dans le blanc son élégance. Ce logo incarne pour tous la grandeur et l’influence des Red Hot Chili Peppers sur la scène mondiale du rock.

 

 

écrit le jeudi 6 janvier 2022 par

Ilona Porte

Rédactrice pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le lundi 17 janvier 2022

Encore curieux ?