Culte

Andy Warhol : son rapport à la scène musicale

écrit par Laurine Guilbert le jeudi 6 janvier 2022

Janis > Culte > Andy Warhol : son rapport à la scène musicale >

Andy Warhol : son rapport à la scène musicale


Véritable personnalité incontournable dans le monde de l’art, Andy Warhol est connu de tous (ou presque). Au sein de son studio artistique, La Factory, il accompagnera de grandes stars en devenir. Grand pillier du pop art, il n’a pas peur de s’aventurer sur plusieurs terrains : peintre, réalisateur, scénariste, producteur de musique, il touche à tout. C’est ce dernier aspect de son œuvre que nous allons tenter de retracer ici ensemble. 


Andy Warhol : son rapport à la scène musicale

Warhol commence à s’intéresser au monde de la musique lorsqu’il travaille sur sa conception de l’american way of life. Qui de mieux The King of Rock en personne ? Andy, fan de sa musique, décide de lui tirer le portrait une bonne vingtaine de fois. En voici quelques exemples :

Andy Warhol : son rapport à la scène musicale

Andy Warhol : son rapport à la scène musicale

Andy Warhol : son rapport à la scène musicale

Peu après son travail avec Elvis Presley, Warhol découvre alors un nouveau groupe, pour lequel il se prend d’une telle passion, qu’il produira son premier album. Vous l’aurez sûrement deviné, il s’agit du Velvet Underground. Paul Morrissey, le bras droit d’Andy, les découvre lors d’un show et décide de les inviter à la Factory, the place to be pour tout artiste new-yorkais. Lou Reed et sa bande acceptent l’invitation et rencontrent Warhol, bien décidé à faire d’eux des stars. Il leur trouve même une figure emblématique, pouvant chanter tout en attirant l’œil du public : la mannequin allemande habituée de la Factory, Christa Päffgen, plus connue sous le nom de Nico. 

Andy Warhol : son rapport à la scène musicale

Elle prêtera sa voix à 3 morceaux sur The Velvet Underground & Nico (1967), le célèbre album à la banane. Mais l’album est loin d’être un succès commercial. Il ne sera vendu qu’à 30 000 exemplaires en 5 ans, et pour cause, quelques jours après sa parution, il est retiré des bacs en raison d’un différend juridique. Une fois ce problème réglé, l’album est déjà oublié pour la plupart. Cependant, c’est un incontournable de la scène rock de nos jours, inspirant même le mouvement punk dans les 70’s.

La pochette si connue est désignée par Warhol lui-même. La banane jaune fluo est en réalité un autocollant, laissant alors apparaître une banane rose flashy. La rumeur courait même que du LSD était présent dans la colle de l’autocollant. Ce qui n’aurait pas été étonnant pour l’époque ! 

Andy Warhol : son rapport à la scène musicale

L’artiste inspire également des musiciens tels que David Bowie, qui lui dédiera la chanson Andy Warhol, paru sur Hunky Dory (1971). Bowie interprétera même le morceau devant son idole à la Factory, mais celui-ci ne s’est jamais exprimé explicitement sur son ressenti. Le britannique jouera même le rôle de Warhol dans le film Basquiat (1996), long-métrage retraçant la vie de Jean-Michel Basquiat, célèbre artiste peintre américain. 

Autre collaboration plutôt remarquée, celle entre Warhol et Debbie Harry, la voix de Blondie. Les deux artistes se rencontrent une première fois lorsque Debbie est serveuse au Max’s, bien avant la gloire et le succès musical qu’on lui connaît. Mais dès que Blondie commence à faire ses premiers pas sur scène, elle et Chris Stein sont régulièrement invités à la Factory, où ils s’échangent leur admiration mutuelle pour leurs arts. 

À l’occasion de l’énorme tube qu’est devenu Heart of Glass, Andy Warhol met Debbie Harry en couverture du magazine Interview et organise une énorme fête en l’honneur de Blondie au Studio 54.

Andy Warhol : son rapport à la scène musicaleAndy Warhol : son rapport à la scène musicale

Puis, les projets s’enchaînent au fil du temps, entre photos prises au polaroid et autres projets encore plus ambitieux. C’est le cas en 1985. Andy Warhol réalise lors d’une performance, un portrait à l’ordinateur. Sur un Amiga de chez Commodore, il peint le visage aux couleurs très vives (typiques du pop art), de la célèbre blonde, sur le logiciel ProPaint.

Andy Warhol : son rapport à la scène musicale
Andy Warhol : son rapport à la scène musicale

Cette performance a même été filmée, pour rester dans l’histoire : 

Jusqu’à la fin de sa vie, Warhol continuera son travail au sein du monde musical. Il réalisera de nombreuses pochettes d’album, pour Aretha Franklin ou encore les Rolling Stones.

Andy Warhol : son rapport à la scène musicaleAndy Warhol : son rapport à la scène musicale
écrit le jeudi 6 janvier 2022 par

Laurine Guilbert

Rédactrice pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le lundi 17 janvier 2022

Encore curieux ?