Culte

Le rôle crucial joué par Billy Preston au sein des Beatles

écrit par Maxim Ginoux le mercredi 4 mai 2022

Janis > Culte > Le rôle crucial joué par Billy Preston au sein des Beatles >

Le rôle crucial joué par Billy Preston au sein des Beatles

 

Au moment où George Harrison quitte temporairement les Beatles pendant les sessions de Get Back, les tensions au sein du Fab Four atteignent leur paroxysme. En d'autres termes, le groupe est déjà terminé. Quand Harrison revient finalement, il décide de ne pas revenir seul. 

 

Le rôle crucial joué par Billy Preston au sein des Beatles

Billy Preston est sans doute l'un des meilleurs claviéristes de session des années 60. Son travail avec les Beatles est bien sûr réputé, mais il a également travaillé avec certains des meilleurs artistes de la décennie, comme Sam Cooke, Little Richard, les Everly Brothers et Ray Charles. C'est lors d'un concert avec ce dernier que Harrison ravive leur amitié et l’introduit, pour un temps du moins, comme cinquième membre des Beatles.

Né à Houston, Preston est l'un des deux seuls artistes, avec Tony Sheridan, à avoir figuré en tête de liste sur un disque des Beatles. Il avait croisé John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr pour la première fois en 1962, à Hambourg, alors qu'il travaillait avec Little Richard. Le groupe avait été inspiré par l'incroyable groove du claviériste et avait toujours pensé à lui avec affection.

Alors que Harrison décide de faire une pause dans sa carrière, se vidait la tête et écrivait ce qui allait devenir quelques-unes de ses plus belles chansons en solo, il se rend dans une salle de Londres pour voir Preston se produire avec le seul et unique Ray Charles. La performance est un rappel flagrant du talent de Preston et elle fait naître une idée chez le Beatle.

Harrison décide d'envoyer un message privé à Preston pour lui demander de rejoindre les Beatles en studio. C'est une tactique que Harrison avait déjà utilisée auparavant, en invitant Eric Clapton au sein des Fab Four pendant les sessions du White Album. Si cette initiative a permis de créer l'un des meilleurs solos de guitare des Beatles, Preston a été recruté pour une autre raison.

Le rôle crucial joué par Billy Preston au sein des Beatles

"C'est intéressant de voir à quel point les gens se comportent gentiment quand on fait venir un invité, parce qu'ils ne veulent pas que tout le monde sache qu'ils sont si chiants", remarque Harrison dans Anthology. "Soudain, tout le monde se comporte au mieux". Pour un Harrison blessé, avoir Preston dans la pièce a permis de détendre l’ambiance maussade qu’il y avait au sein du groupe depuis un moment. 

Preston ne connaissait pas toute la politique et les enjeux qui avaient lieu, alors dans son innocence, il s'est impliqué et a donné un petit coup de pouce supplémentaire au groupe. Tout le monde était plus heureux d'avoir quelqu'un d'autre qui jouait et cela rendait la session beaucoup plus agréable pour tout le monde.

En plus de l'incroyable talent de Preston et de son enthousiasme, tout le groupe envisage alors de faire de Preston un membre à plein temps du groupe. Pour couronner le tout, le claviériste contribue à l'un des titres phares de Let It Be, à savoir Get Back.

Paul McCartney a toujours apprécié l’apport de Preston sur Get Back et a également convenu que l'avoir dans la pièce mettait tout le monde dans une autre ambiance, mais pour lui, il était aussi prudent d'inviter une autre personne dans le groupe. Il a décrit l'idée comme "un peu déroutante", probablement parce que les Beatles étaient si près de se séparer. Preston ne sera finalement qu'une solution temporaire aux énormes dissensions du groupe.

Bien qu'il n'ait pas rejoint les Beatles officiellement, il est juste de dire qu'il a été un élément crucial des Beatles pendant une bonne partie de leur carrière finale. En plus de Get Back le claviériste a également contribué à Dig A Pony, Dig It et quatre autres chansons qui figuraient sur l’album Let It Be.

Cependant, sa performance sur le toit d'Apple Records est peut-être son plus grand moment, et la preuve qu'il a été essentiel non seulement à la cohésion du groupe, mais aussi à son esprit enthousiaste et au son sans équivoque pendant ses derniers moments en tant que groupe. Le musicien qualifiera plus tard ce concert comme son moment préféré. Sans le grand Billy Preston, il est fort probable que nous n'aurions jamais eu Let It Be, et rien que pour cela, sa place dans l'histoire est sûre.

 
 
écrit le mercredi 4 mai 2022 par

Maxim Ginoux

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le jeudi 5 mai 2022

Encore curieux ?