Culte

L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock #2

écrit par Ilona Porte le mardi 15 février 2022

Janis > Culte > L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock #2 >

L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock #2

 

Certains logos de rock sont devenus de véritables symboles, qui ont grandement participé à la renommée du groupe qu’ils représentent, en créant une image visuelle que l’on trouve aujourd’hui sur des t-shirts, des affiches et même des tatouages. On associe tous certains grands groupes à leur logo. Forcément, vous voyez desquels je parle. Mais connaissez-vous leur histoire ? Savez-vous d’où ils viennent, ce qu’ils représentent, ou comment ils ont été créés ? Après les Rolling Stones, les Pink Floyd, AC/DC, Queen, Nirvana ou encore les Red Hot Chili Peppers, nous allons aborder d’autres grands groupes de rock dont le logo est mémorable. 

 

Le logo des Guns N’ Roses


L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock #2

Le groupe de hard-rock a connu différents emblèmes, bien que celui-ci soit le plus connu, dans lesquels on retrouve deux éléments principaux, qui sont une référence directe au nom du groupe : deux pistolets et des roses. Ainsi, la signification du logo provient directement de la signification du nom du groupe. Les Guns N’ Roses se sont formés en 1985, en fusionnant deux groupes : L.A Guns et Hollywood Rose, ce qui a donc donné Guns N’ Roses. C’est Steven Adler, l’un des premiers batteurs du groupe, qui a dessiné ce logo. Au-delà de la référence à l’histoire de la formation du groupe, les symboles des pistolets et des roses incarnent également le style musical du groupe, à la fois puissant et agressif comme un coup de feu, mais également tendre, touchant et romantique. 


Le logo des Ramones


L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock #2

Parmi les logos les plus célèbres de l’histoire du rock, celui des Ramones s’impose indéniablement. Il est créé en 1976 par Arturo Vega, le meilleur ami du groupe et graphiste, qui après avoir créé des t-shirts avec l’inscription Ramones, a pensé que le groupe avait besoin d’un logo. Il a directement repris le sceau présidentiel des États-Unis, car il voulait un emblème avec une essence purement américaine. Il a modifié quelques éléments : la devise de la bannière devient d’abord « Look out – Below » puis « Hey Ho – Let’s go » (paroles de Blitzkrieg Bop, premier single du groupe), les flèches tenues par l’aigle sont remplacées par une batte de baseball, symbole fort américain. Ou encore, il entoure l’emblème avec les noms des membres du groupe, plaçant Johnny en haut parce qu’encore une fois, c’était le nom qui sonnait le plus américain. Si fier de ce logo, Arturo Vega l’a finalement fait tatouer sur la majeure partie de son dos, remplaçant Tommy par Arty, pour prouver que par ce logo, il a grandement participé au succès et l’influence des Ramones.

 

Le dirigeable des Led Zeppelin


L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock #2

Encore une fois, le célèbre groupe de rock et heavy métal a connu différents logos, dont certains plus connus que celui-ci. Pourtant s’il y en a bien un qui incarne parfaitement l’influence du groupe, c’est bien celui du dirigeable, présent la pochette de trois de leurs albums, dont leur tout premier. Comme pour les Guns N’ Roses, ce logo vient surtout du nom du groupe. En 1968, Jimmy Page faisait partie d’un groupe en péril, les Yardbirds, voulant changer complètement l’image de ce groupe, il chercha de nouveaux musiciens, et par la même occasion, un nouveau nom. D’après une anecdote racontée par Page lui-même, le nom Led Zeppelin vient du batteur Keith Moon. Jimmy Page voulait le recruter pour son nouveau groupe, mais Moon ne voulait pas quitter les Who et ne croyait pas à l’idée du guitariste, il lui aurait alors dit que son projet allait s’écraser comme un « lead zeppelin » (un dirigeable de plomb). Jimmy Page aurait alors choisi ce nom, deux ans plus tard, lorsque son projet aboutissait enfin. Le « a » de Lead a été enlevé à la demande du manager du groupe, pour des raisons de mauvaise connotation de ce mot. L’image symbolique du dirigeable s’est alors imposée tout naturellement sur la pochette de leur premier album (éponyme), puis sur deux nouveaux albums sortis en 2007 et 2012. 

 

Le logo des Beatles


L’histoire derrière les logos des plus grands groupes de rock #2

Le logo du groupe légendaire est né un peu par hasard en 1963. Le batteur du groupe, Ringo Starr, avait besoin d’une nouvelle batterie, alors avec leur manager Brian Epstein, ils sont allés en acheter une au London Drum City. Le gérant du magasin a accepté d’inscrire le nom du groupe pour 5 £ et a alors dessiné ce logo typographique en cinq minutes. Ivor Arbiter, le gérant, expliqua qu’il souhaitait entourer le mot « Beat » (battre en français) d’où le grand « B » et le grand « T ». Le logo est d’ailleurs souvent appelé le « drop-T ».  L’usage du noir sur blanc désigne la volonté de classique, d’élégance. Ce logo apparaissait seulement durant les concerts (sur la batterie de Starr) durant de nombreuses années. Le succès de cette signature visuelle a mené les musiciens à en faire leur logo officiel. En 1982, on le retrouve sur la pochette d’un album best-of, puis en 1994, le logo est déposé par Apple Records, qui en fera de nombreux produits dérivés et des associations avec d’autres images graphiques représentatives du groupe.

Retrouvez la première partie de l'article ici

écrit le mardi 15 février 2022 par

Ilona Porte

Rédactrice pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le mardi 15 février 2022

Encore curieux ?