Culte

Le succès de Nirvana, enfant légitime de Sonic Youth

écrit par Thomas Hassinger le mardi 19 avril 2022

Janis > Culte > Le succès de Nirvana, enfant légitime de Sonic Youth >

Le succès de Nirvana, enfant légitime de Sonic Youth

 

Les années 80, c'est fini, les gens n’aiment plus la mollesse de la pop et les rock stars maquillées aux cheveux pleins de laque. Le public a besoin d’un truc plus rude qui écorche, un truc plein d’énergie et plus destroy comme dans la fin des 70’s. C’est comme ça que des groupes aux sons plus distordus et aux paroles plus hardies et anarchiques vont enfin émerger dans les années 90. Parmi ces groupes, le premier, le doyen, c'est Sonic Youth. Ce groupe majeur est adepte du "noise rock" qui est un genre dérivé du punk utilisant des effets et techniques misent en place pour dégager beaucoup de bruit. Le line up est composé de Thurston Moore et Lee Renaldo à la guitare, Kim Gordon à la basse et Steve Shelly derrière la batterie. Le moment de gloire de Sonic Youth, c'est les 90’s, tous les festivals à travers le monde sont inondés de groupe jouant du "nouveau punk" et autre genre underground, les petits se retrouvent grand.  


Le succès de Nirvana, enfant légitime de Sonic Youth

Sonic Youth va profiter de son expérience dans le métier pour jouer les parrains de certains petits groupes afin de les aider à prendre leur envol. En 1991, après une tournée avec Neil Young, Sonic Youth s’engage dans une grande tournée de festival en Europe. Pour cette tournée, le groupe décide d’embarquer avec lui plusieurs petits groupes indie en qui ils reconnaissent un certain talent. Parmi ces groupes Babes in Toyland, Dinosaur. Jr, Gumball et Nirvana que Gordon et Moore ont découvert en 1989 grâce à leur premier album.  

Le succès de Nirvana, enfant légitime de Sonic Youth

Nirvana à cette période n’a donc sorti que Bleach en 1989 (Nevermind n’est même pas encore enregistré) et n’est connu qu’aux États-Unis. Cette tournée en Europe est une opportunité pour déjà commencer à jouer des morceaux du futur album et de se créer un public plus large. Moore et Mascis (guitariste de Dinosaur.Jr) sont persuadés du succès imminent de Nirvana, car selon eux, la voix de Cobain est parfaitement calibré pour la radio. Durant la tournée, le groupe jouera des morceaux de Bleach mais aussi des futurs tubes tels que Smells Like Teen Spirit, Polly ou encore Endless Nameless, sur lequel ils font bien les cons. Tout le long de cette tournée, les beuveries, les fêtes et autres s’enchainent. C’est lors d’une de ces soirées que Cobain va rencontrer Courtney Love avec qui au bout du deuxième soir s’allongera dans une flaque de bière pour discuter… Toujours en rapport avec les fêtes alcoolisées, un de ces soirs de festival, Kim Gordon entra dans la loge de Nirvana. Sur la table, un cadeau et une carte les félicitant de leur performance. Cette carte était de la part de leurs manager chargé de communication en Europe. Gordon a alors une idée, forcément influencé par l’alcool. Prendre un marqueur et de répondre à cette carte. Vous sentez la connerie arriver, j’en suis sûre. Elle écrit "Fuck you fat assholes", je vous laisse traduire. La manager retournera dans la loge plus tard et répondra au coup de marqueur par un grand "Allez vous faire foutre" avec pour bonus de se faire virer du label.

Kurt Cobain, Dave Grohl et Krist Novoselic rentrent à leur tour dans la loge après avoir fumé quelques herbes. Ils ne se souviennent pas de l’auteur de la gaffe et s’accusent entre eux. Comme c’était de la faute de Gordon, Moore va proposer à DGC Records (à ce moment-là label de Sonic Youth) de signer Nirvana. DGC proposait beaucoup plus de moyens de promo, ce qui va faire éclater Nirvana. Suite à ça sort Nevermind et la suite, vous la connaissez.  

Sonic Youth est le moins connu des connus et est souvent oublié. Mais pourtant, les quatre membres du groupe sont des artistes majeurs de l'histoire, ayant influencé les plus grands et aidant les petits qui avaient du mal à décoller. N’oublions pas que sans eux, pas de Courtney Love, pas de Beck Hansen, pas de Dinosaur.Jr, pas de Nirvana et tout ça est un grand cycle, car sans Nirvana pas de L7, etc. 

La liste est encore longue, mais je m’arrête ici. Si vous êtes intéressés à propos de la tournée de 1991, il existe un reportage à ce propos nommé 1991, the year punk broke. Fortement conseillé ! 

Le succès de Nirvana, enfant légitime de Sonic Youth

écrit le mardi 19 avril 2022 par

Thomas Hassinger

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Voir d'autres articles

mis à jour le jeudi 5 mai 2022

Encore curieux ?